DÉCOUVREZ NOTRE COMMANDERIE

INDRE-EN-BERRY

chronique

PONT CANAL DU GUETIN & PARC FLORAL D'APREMONT




Par ce beau dimanche ensoleillé, nous avons eu le plaisir de faire une promenade le long du "PONT CANAL DU GUETIN".
Cet ouvrage réalisé entre 1822 et 1838 se trouve aux confins de 3 régions : CENTRE, BOURGOGNE, AUVERGNE.
Il permet de relier la Méditerranée à la Mer du Nord et longe la LOIRE par la gauche, il débute à DIGOIN (Saône et Loire) et rejoint BRIARE dans le LOIRET.
Sa longueur totale avec les écluses est de 470m (longueur du pont proprement dit 343m), sa largeur est de 10m65. Il est composé de 18 arches. Le dénivelé est rattrapé en aval par une écluse triples représentant une chute d'eau de 9m60. L'étanchéïté est assurée par une cuve de plomb.
La mise en eau se fait en 1838 et assure le passage de bateaux de 30m. Puis en 1895, il est mis au gabarit dit "Frecynet" avec des écluses de 40m * 5m20 et on ramène l'écluse triple en écluse double.
L'après midi nous sommes allés visiter le village d'APREMONT SUR ALLIER et son magnifique jardin.
Le village qui a abrité jusqu'à 440 âmes à la fin du XIXè siècle comprenait de nombreuses habitations à 1 ou 2 étages, celles-ci étaient petites et peu salubres. Le village était tourné vers plusieurs activités, tout d'abord des carrières qui ont alimenté des constructions sur le Pays mais aussi à NANTES, ORLEANS, PARIS et SAINT BENOÎT-SUR-LOIRE , car la pierre était tendre pour être sculptée.
On y trouvait également du bois de la fôret d'APREMONT dont les chênes sont d'une qualité "Tronçais", considérée comme la meilleure en FRANCE, de la tuile ainsi que de la fonte venant des forges entre GROSSOUVRE et LA GUERCHE.
Fin du XIXè Eugène SCHNEIDER devient propriétaire du village de par son mariage avec Antoinette de RAFELIS SAINT SAUVEUR. Il décide de rénover d'abord le château vers 1930, puis il entame la reconstruction du village en lui donnant un style médiéval berrichon et bourguignon par la construction de tours carrées accolées aux bâtiments.
Le parc floral fût crée en 1970 par Gilles de BRISSAC, paysagiste de métier, et petit fils d'Eugène SCHNEIDER. Il échangea les routes contre les bois pour faire le parc dans lequel on trouve 3 grosses constructions :
- le pont Chinois (1985), rénové en 2005 et inauguré par l'Ambassadeur de CHINE
- le pavillon Turc (1994), et les peintures de Jacques ROUBINET
- le Belvédère.
Le parc floral a ouvert ses portes en 1977. Une cascade chantante, un jardin blanc inspiré du fameux jardin de Vita Sackville-West à SISSINGHURST (Angleterre), des massifs débordants de fleurs aux couleurs éclatantes, des petites maisons parfaitement intégrées, des arbres rares, des voûtes de glycines odorantes donnent à ce parc son caractère magique.
Et c'est ainsi que se termina notre journée sur un "théâtre de couleurs".

L'Epistolière
Jacqueline ABREMSKI








accès privé | administration | Contact | mentions légales | réalisation Value Com