DÉCOUVREZ NOTRE COMMANDERIE

INDRE-EN-BERRY

chronique

SAINT BENOIT DU SAULT




Entre OC et OIL SAINT BENOIT DU SAULT aux portes de l'Occitanie.
Dans les environs proches, deux dolmens sont les témoins d'une occupation très ancienne. Mais il faut attendre la fondation du prieuré bénédictin, vers l'an 975, pour connaître l'histoire du lieu : luttes féodales, incendies, miracles autour des reliques de Saint Benoit....
Après la guerre de Cent ans et la peste, le xvème siècle voit un développement important de la cité : les artisans cloutiers, les tanneurs, des médecins et des hommes de loi font la prospérité de la ville juqu'au début du xixème siècle, tandis que le pays envoie des maçons et des paveurs à PARIS, BORDEAUX et LYON. Pendant la révolution, la ville prend le nom de MONT DU SAULT. Entre 1832 et 1842, les premiers peintres de paysage (Rousseau, Dupré) viennent travailler dans la région. Bien que la route nationale et le rail passent à distance, SAINT BENOIT reste une étape connue entre PARIS et TOULOUSE.
La restsauration du patrimoine, le retour des artistes, la création de nouvelles foires font connaître SAINT BENOIT qui est admis en 1988 parmi les "Plus beaux villages de France".
Après avoir parcouru le circuit du chemin de ronde et des jardins, la faim nous rappela qu'il était temps de prendre la route pour déjeuner au restaurant "LA LUZERAIE".
Dans l'enclos d'une ancienne tuilerie de BRENNE (disparue en 1978), l'acceuil de cette maison est discret au premier abord, mais il devient chaleureux dès que l'on échange un peu. C'est désormais la quatrième génération qui tient le restaurant et ce depuis 1925. Le chef de ce restaurant a reçu en 2014 le diplôme d'honneur de la Confrérie gastronomique de la Marmite d'Or.
Après un bon et délicieux repas nous sommes allés visiter le château GUILLAUME, château d'Aliénor d'Aquitaine à LIGNAC dans l'INDRE.
Blotti dans un écrin de versure, c'est un surprenant château imposant et majestueux.
Le château a été fondé par Guillaume X, comte du Poitou et duc d'Aquitaine, père d'Aliénor qui serait née en ces lieux. Le donjon roman du xième siècle a été agrandi au XIIIème siècle. Le château, démantelé sous Richelieu, a été restauré au XIXème par la comtesse de Beauchamp, née LANET, ancêtres des propriétaires actuels. Cette journée se termina par la traversée du parc aux couleurs roses, mauves etc....
Nous nous sommes dit au revoir, en se donnant rendez-vous pour notre 25ème anniversaire.
L'Epistolière
Jacqueline ABREMSKI







accès privé | administration | Contact | mentions légales | réalisation Value Com